La Thérapie EMDR-DSA

« Quand le Passé reprend sa place, le Présent prend la sienne, le Futur devient alors possible… »

Retraitement par les Mouvements Oculaires

et Désensibilisation par Stimulations Alternées

Tout au long de notre vie, notre expérience est jalonnée de situations diverses empreintes de sentiments heureux et parfois vécues de façon douloureuse, violente, et répétitive. Ces situations conditionnent alors nos comportements, nos systèmes de croyances. Il arrive aussi que nous souffrions de Troubles de Stress Post-Traumatique (TSPT) à la suite d’un évènement soudain, inattendu, violent mais également tous les épisodes vécus comme agressifs, récurrents. Ces épreuves, qu’elles soient anciennes ou récentes sont vécues telle une réalité subjective interne, d’ordre psychologique, qu’on nomme « Trauma ».

Les travaux du Dr Francine Shapiro, fondatrice de l’EMDR, Chercheur Senior, membre du Mental Research Institute de Palo Alto en Californie, ont démontré que pour la plupart de nos traumas, c’est à dire nos blessures psychiques, ils sont retraités par notre système inné de Traitement Adaptatif de l’Information (TAI) présent en chacun de nous. Il permet aux informations de ces atteintes psychologiques de se relier, d’intégrer les réseaux existants de notre mémoire, et donc de « colorer » l’ensemble de nos perceptions sensorielles et cognitives. De fait, de les « digérer » afin d’en comprendre le sens et d’apprendre à partir de ce qui a été vécu.

Cependant, que se passe t-il lorsqu’un Trauma, n’est pas intégré par notre système de Traitement Adaptatif de l’Information ?

Lorsque nous ressentons de la douleur morale, du chagrin, des charges émotionnelles physiques et mentales importantes pouvant également se répéter sans cesse, nous rappelant ainsi l’évènement ou les situations du même type

Cela suppose que nos réactions sont issues d’une absence de TAI (Traitement Adaptatif de l’Information). C’est alors qu’apparaissent des troubles cognitifs et également physiques causés par des expériences non résolues, stockées de manière dysfonctionnelle dans nos réseaux neuronaux. Il apparait aussi que certains états dépressifs, des douleurs physiques deviennent récurrents car activés par certaines situations présentes déclenchant des traumas plus anciens et non traités.

Le Thérapeute EMDR invite le patient à se connecter au souvenir de l’évènement traumatique, en l’évoquant, celui-ci se plonge peu à peu au moment le plus difficile. Il est aidé à prendre conscience de ses réactions et de ses ressentis physiques. C’est alors que le réseau de mémoire dysfonctionnel est stimulé, les informations reliées au souvenir sont réactivées. Le patient a une perception très nette de l’épisode en question, ainsi que de la réaction émotionnelle et physique présentement, il en exprime sa pensée négative envers lui-même  » Je suis une mauvaise personne… ».

Un évènement traumatique non résolu, selon l’expression du Dr Shapiro : « Le Passé est Le Présent », peut faire émerger des sentiments de honte, de culpabilité, d’insécurité… Plutôt que de tenter de convaincre le patient du contraire, le Praticien EMDR met en place le protocole du Dr Shapiro, élaboré scrupuleusement en différentes étapes préparatoires avant de procéder aux séries de stimulations bilatérales.

La conscience du patient est, dans un premier temps investie dans le réseau dysfonctionnel, puis progressivement, des connexions d’informations congruentes se mettent en place avec des informations adaptatives aidantes.

L’émergence d’un sentiment serein sur la situation initiale, et des pensées sur soi plus positives se portent vers le futur. L’épisode traité par cette méthode thérapeutique est alors devenu un mauvais souvenir sans charge émotionnelle invalidante.

Je me permets de mettre en garde, les initiatives à vouloir pratiquer seul, chez soi l’EMDR ou avec des vidéos « d’Auto-EMDR » qu’on peut trouver sur des chaines de réseaux, de même à improviser ces gestes thérapeutiques sans formation sérieuse ni bases solides certifiées en thérapies cognitives. Il n’est pas rare de retrouver en cabinet de thérapie, des personnes qui, par ce raccourci thérapeutique sans protocole encadré et sans accompagnement sérieux, en ont fait une expérience difficile, faisant émerger plus fortement de sévères troubles du comportement et des pensées envahissantes.

%d blogueurs aiment cette page :