Chiron, notre guide intérieur…


Chiron, notre blessure, notre défi d’incarnation.

Dans notre thème natal, parmi les planètes, les luminaires et les points fictifs, se trouve un astéroïde symbolisé par une lettre K prolongé sous la barre verticale d’un cercle ovale, un glyphe ressemblant à une clef.

Cet astéroïde fut découvert par Charles T.Kowal le 1er novembre 1977 à Pasadena en Californie. L’objet se trouvait à l’intérieur de l’orbite d’Uranus. Il fut surnommé dans un premier temps « Objet Kowal » qu’il appela ensuite « CHIRON ». Cette découverte fut faite grâce à une autre découverte quelques mois plus tôt, les anneaux d’Uranus.            

A ce jour, les astronomes ne sont pas encore fixés sur la nature même de Chiron, il existe différentes théories à son sujet. La plus probable est que cet astéroïde Chiron ait été capté de l’extérieur du système solaire et doit un jour y retourner. Quant à sa position, sa taille et son comportement peu communs, jugé trop grand pour un astéroïde, trop petit pour une planète, les astronomes le surnommèrent « Planétoïde » mot dérivé du grec « vagabond », terme repris par les astrologues pour le surnommer Le Marginal, Le Maverick, le Solitaire. Il n’en demeure pas moins que cet astéroïde devient de plus en plus important pour les astrologues humanistes, car il leur permette de comprendre les problèmes actuels de l’humanité et donc de chaque individu.

Chiron peut agir pour chacun d’entre nous, comme une clef ouvrant la porte entre deux mondes, le visible et l’invisible mais pas uniquement. En effet, il se trouve entre Saturne et Uranus. A mon sens, comme un trait d’union entre le passé et l’avenir, et peut nous mettre en garde sur notre façon de nous projeter sans cesse dans notre futur à partir du passé et ainsi fuir notre présent. Chiron me fait penser au temps de Kairos, à la synchronicité, le fameux hasard qui n’existe pas. Il peut nous inciter à nous connecter à notre intuition du Présent, ce que beaucoup appellent le « Ici et Maintenant », le fameux « insight » de l’idée qui surgit, et par le fait nous rappelle à notre conscience du Présent, à nos ressentis différents des vibrations de Neptune.

Saturne nous entraine parfois dans des blocages, des peurs, des résistances nous incitant à l’apprentissage et à devenir plus sage par la Connaissance. Quant à Uranus, il agit tel un bouleversement de notre structure existante nous laissant livrés à nous-mêmes, et nous incite à épouser la crise bon gré, malgré. Chiron, lui, nous montre la meilleure façon d’utiliser l’énergie du signe et de la maison où il se trouve à notre naissance, et en transit, mais aussi là où il se trouve à mi-chemin entre Saturne et Uranus. Il agit tel un professeur, un guide, un éclaireur qui par des synchronicités nous propose une ouverture sur un autre monde, celui du défi de notre contrat d’âme, une autre manière d’aborder notre vie et nos failles.

Il n’est pas le seul à agir de cette manière, en effet Chiron et les Centaures (Pholus et Nessus) avec Pluton, astéroïdes de la ceinture de Kuiper sont des portes d’entrée dans les mondes inférieurs, les mondes de l’inconscient. Ils représentent aussi des expériences initiatrices au-delà de l’égo personnel, expériences qui se manifestent au cours de guérisons profondes, de transformations spirituelles. Les transits de ceux-ci correspondent avec précision à ces expériences que nous traversons tous à des moments de notre vie. Elles sont bien souvent difficiles, douloureuses mais nous donnent la possibilité de rencontrer avec courage et humilité ce qui nous est caché, plus exactement de réviser notre système de croyances, nos certitudes qui étouffent notre chemin d’évolution.

Chiron par cette position entre Saturne et Uranus représente alors une porte, un passage, un lieu initiatique pour vivre une expansion de conscience. Au-delà des principes saturniens et uraniens, il nous convie à un ordre supérieur, puis-je dire : celui de l’âme ?

Cette âme qui incarnée nous ramène inéluctablement aux influences parentales, ancestrales, à notre héritage karmique, à notre environnement social et éducatif. Et surtout aux choix intimes, personnels et prédestinés qui accompagnent notre incarnation. Choix remis à l’ordre du jour, lors des différents aspects des carrés et oppositions à des âges clefs différents selon les positions de Chiron dans le thème de naissance. Ceci jusqu’à son retour complet aux environs de l’âge de 49 et 50 ans. A ce rendez-vous, la question à notre défi s’impose sous forme de crise, d’incident, de rupture, de décision majeure, de changement vécu ou subi.   Le message de Chiron jusqu’à lors caché, sera coloré de la vibration des planètes impliquées avec l’astéroïde, avec les aspects, l’essence des signes, et le domaine d’expériences par sa position en maison indiquant les leçons les plus importantes que nous devons apprendre après celles de Saturne .

Les évènements surgissant lors des transits et du retour de Chiron, sont des sortes d’invitations, des outils, des moyens pour atteindre une pleine compréhension de ce qui nous anime véritablement. Cela passe par une remise en question authentique et sincère, par une guérison (« rendre entier »), un chemin d’éveil, une ouverture différente à notre vie, une orientation plus adéquate à notre axe, à notre âme. Une sorte de libération vers un stade évolutif : le véritable sens de qui nous sommes.

Certains astrologues et auteurs parlent de Chiron comme l’indicateur d’une blessure, d’un handicap, de l’archétype du guérisseur blessé, d’une voie d’éveil…

En tant que psychopraticienne depuis près de 25 ans, auprès d’un large public aux origines, aux conditions sociales et âges très différents. Voilà plus de dix ans que j’observe avec intérêt la manifestation psychique et subtile de Chiron pour chaque personne rencontrée. Je ne peux m’empêcher de relier le message de Chiron avec celui des planètes transpersonnelles et de les guider vers le chemin de la transcendance de « ce qui me blesse peut aussi me guérir », car si on parle de blessure ou de handicap pour Chiron, l’un ou l’autre reste une « affaire personnelle » à chacun. Les Psychothérapeutes se révèlent aussi par cet archétype de « Guérisseur blessé. Leurs moyens et outils pour exprimer cet art d’accompagner et de guider les personnes en souffrance sont des « Chiron ». Ils ont fait de leur blessure, la manifestation de leur meilleur talent : leur humanité et leur humilité à se mettre au service des autres.

%d blogueurs aiment cette page :